Florence Closset, artiste, créatrice polyvalente travaille une technique rarissime du Moyen-Âge : l’émail champlevé. Elle a été repérée dans son atelier à Saint-Amand Montrond par Arnaud Pradat,, Meilleur ouvrier de France, joaillier et créateur en haute joaillerie.  Elle  figure parmi les créateurs présentés dans  l’annuaire de designers DUODECI Paris, depuis la première édition. Le bandeau ci-dessous est extrait du Volume 2 de l’Art Book, paru cette année.

Dans ce numéro du magazine d’art, le travail de Florence Closset y est présenté. Ses œuvres uniques remplies de finesse et d’âme renvoient un sentiment d’authenticité et de tradition. Son savoir-faire et son travail mêlant métal et cristal permet de souligner d’une part l’artisanat  mais également la création artistique se transformant en de véritables œuvres d’art, un large terrain d’expression accessible et modulable en fonction des demandes de ses clients.  L’émailleuse d’art travaille sur commande, vous pourrez ainsi posséder une œuvre d’art, un tableau, un émail original pièce unique à votre image, réalisé rien que pour vous et fidèle à  vos valeurs. La créatrice Florence Closset travaille par symbolique et donne une âme, une histoire à chacune de ses réalisations.

Le bandeau publié dans le numéro de DUODECI Paris reflète bien le caractère et l’engagement de l’artiste dans chacune de ses œuvres. Un travail dynamique, minutieux et coloré, un savoir-faire unique.

Florence Closset figure dans un magazine d’art : un tremplin pour accroître sa notoriété ?

Suite à cette publication dans DUODECI Paris, Florence Closset a reçu plusieurs demandes venant d’horizons différents. Elle a pu constater que des clients allaient jusqu’à se déplacer de loin pour découvrir sa galerie d’un genre unique et admirer son travail. En effet, sa Galerie-Atelier est le seul lieu en France entièrement dédié à l’émail champlevé contemporain et sa volonté de modernisme autour d’une technique ancestrale est son moyen d’assurer un avenir  à cet art. Elle  envisage dès à présent la transmission et enseigne son  art à son fils Maxime. Ayant elle-même reçu en héritage  ce savoir-faire de son père, la préservation du patrimoine culturel et des techniques ancestrales rarissimes sont essentiels pour elle.